Fallait-il donc avoir recours à la médecine

pour rendre les maudites plus fines ?

Prendre des médicaments

pour atteindre le firmament ?

Pernille avait alors consulté de nombreux docteurs.

Dans les salles d’attente, elle avait passé des heures.

***

À la vue de ses chevilles, ceux-ci redoutaient le pire :

une fêlure, une entorse, ou même une fracture !

Mais après chaque radio, ils ne trouvaient rien à redire :

Vos chevilles ne sont pas cassées.

Ce sont même de véritables armures

en très bonne santé !

20 février 2017  Leave a comment

Mais Pernille n’avait pas dit son dernier mot

et comptait bien remédier à ses maux.

Ainsi, elle décida de maigrir:

affamer ses chevilles, les faire

fondre était devenu son affaire.

tresgrosplanchevilles

Et pour cela, il fallut courir,

et faire de la gymnastique,

et de l’exercice physique,

et de l’aérobic,

et manger diététique !

Pernille court

*

Mais fallait-il donc souffrir autant ?

se demandait Pernille, en râlant.

Non seulement, c’était épuisant,

mais le résultat plus que décevant !

*

pernillefinecrop2

Avec son corps devenu squelettique,

et ses chevilles qui, têtues comme des bourriques,

étaient restées fidèles à leurs vilains profils.

Pernille ne ressemblait plus qu’à un fil

de fer, planté sur deux vieilles briques.

24 janvier 2017  Leave a comment

Pernille s’était mis en tête de changer de silhouette.

Mais d’abord, elle devait mener son enquête

pour savoir d’où lui venait cette vilaine maquette.

*

Elle avait été voir du côté de ses grand-mères.

L’une avait de longues jambes de nageuses,

l’autre avait des mollets bien en chair

mais aux attaches non moins flatteuses.

pernille-cadres2

Quant à ses grands-pères ?

Tous deux semblaient avoir de belles paires

 qui avaient tout pour plaire.

***

Elle étudia alors les chevilles de sa mère :

elles étaient d’une grande finesse,

fidèles à celles de ses aïeux.

Fallait-il voir du côté de son père ?

Oh ! Elle n’en cru pas ses yeux !

Ici même se trouvait l’origine de sa détresse.

pernille-chevilles-pere

C’était donc à lui qu’elle devait cet apanage !

Serait-elle donc condamnée à rester clouée à terre,

lestée par un tel équipage

dont elle était l’inévitable héritière ?

3 janvier 2017  Leave a comment

D’ailleurs, elle était souvent victime de railleries

quand à l’école, on demandait aux enfants

de jouer avec elle, ils répondaient avec moquerie :

Mais personne ne lui arrivait à la cheville !

Et d’autres surenchérissaient : Attention aux chevilles

qui enflent ! et partaient en courant.

pernille-cupcake2-crop

etoileMais Pernille n’avait pas la grosse tête,

elle était même discrète.

Et si ses chevilles avaient été aussi fières

qu’on le clamait, c’est à bord de ses montgolfières

de fortune, qu’elle aurait déjà levé les voiles,

en direction de sa bonne étoile !

***

Mais comment donner des ailes

à ces chevilles rebelles ?

*

Aurait-il suffit qu’elle maquille

les coupables ou, que d’un coup d’aiguille,

elle les retouche comme de vieilles guenilles ?

Et si d’un trait de stylo bille,

elle en faisait de jolies brindilles ?

pernillerecoud3

Quand Pernille voyait tout tragique,

elle s’imaginait boire des potions magiques

concoctées par des sorcières,

ou lancer des sorts à ces deux cerbères

qui la faisaient prisonnière.

pernille-sorciere

pernille-pendue2

Oh quel calvaire !

pernille-penduesub

Et pourquoi pas se pendre par les chevilles ?

Les clouer à l’échafaud de la Bastille,

ou les raser à la faucille ?

chevilles-percees

20 décembre 2016  Leave a comment

Pernille avait beau ne pas être très coquette,

elle aurait aimé avoir de jolies gambettes !

Pour elle, pas question de porter de socquettes

à dentelles sous de jolies jupettes,

elle était condamnée aux grosses chaussettes.

pernille-chaussettes2

Oh ! Parfois, elle préférait rester couchée sous sa couette !

lit

Mais ce n’était pas en faisant la belle au bois dormant

qu’elle rencontrerait le prince charmant !

Ceux-ci préféraient les demoiselles

aux yeux de biches, aux jambes de gazelles.

*

Pernille, elle, attirait les garnements,

des garçons pas très galants.

amantsbigger

Leurs promesses étaient du vent,

et leurs cadeaux, des pacotilles.

Avec eux, il fallait que ça brille,

mais ça ne durait jamais longtemps !

perles2

Seul un véritable super-héros,

un garçon au courage de Zorro,

ou au cœur de Roméo,

aurait pu l’aimer malgré son défaut.

coupdefoudre2

3 décembre 2016  Leave a comment

pernille-1-crop3

 Il était une fois

une jeune fille du nom de Pernille.

Celle-ci avait un problème

qui la rendait blême.

*

C’était ses chevilles.

Elles n’étaient pas les mêmes

que celles des autres filles.

pernillecropped

Elles étaient plus épaisses,

c’était ça leur faiblesse.

Était-ce par paresse,

ou simple défaut de jeunesse ?

*

Que faire de ces traîtresses

qui ne tiendraient jamais leurs promesses

ni n’attireraient les caresses ?

***

Avec ses chevilles potelées,

Pernille était bien empotée.

Comment être légère

Avec des amarres si vulgaires ?

*

Et puis c’était l’enfer !

pernille-7bis

Elle ne pouvait pas se mettre en colère

sans provoquer de véritables tremblements de terre.

*

Avec ses pas de gorilles,

il suffisait qu’elle sautille

pour remuer ciel, terre et poussières,

délogeant même les morts de leur cimetière.

***

Pourtant Pernille

était une fille tranquille.

Le soir, elle buvait une camomille,

tout en se rêvant ballerine.

pernille-7-crop

Mais perchée sur de telles chevilles,

ce n’est que de vaudevilles

dont elle aurait pu être l’héroïne!

Ce qui la rendait d’humeur chagrine.

chaussons1

20 octobre 2016  3 Comments