Celle-ci traîna Pernille chez Jacqueline.

Avec toutes les jolies choses dans sa vitrine,

elles trouveraient bien de quoi chasser son cafard,

ses soucis, et son teint blafard.

Qu’aurait-elle dit d’un brin de maquillage ?

Jacqueline aussi ne dit jamais non à un petit brin de maquillage!

Pernille avait beau être un très joli brouillon,

il était grand temps qu’elle échange ses haillons

contre des habits de dame et un joli corsage.

***

Dans la boutique, ce fut un miracle !

Les vêtements se mirent à virevolter dans les airs

entraînant Pernille dans une folle farandole ;

Le manteau de fourrure l’invita dans un fiévreux tango,

tandis que rubans et dentelles lui tressèrent

des coiffes à en faire rougir les chapeaux !

Les rouges à lèvres se précipitent sur Pernille comme des fusées!

Enfin les escarpins la raflèrent du sol,

pour l’embringuer dans un dangereux duo

la faisant voler toujours plus haut.

Quel spectacle !

***

De nulle part, débarqua une armada de clients

cherchant de quoi se mettre sous la dent.

Des déshabillés qui mettaient l’eau à la bouche

aux redingotes pour les plus farouches,

les toilettes faisaient tourner la tête,

et on n’arrêtait plus les emplettes !

 

20 June 2017  Leave a comment

Prise sur le fait,

Pernille s’était éclipsée !

Pourtant elle aurait tant aimé

en savoir plus sur ce garçon poète

qui en avait beaucoup dans la tête.

Mais tout ça était vain !

Ces mots à lui étaient divins

et elle, ses atouts bien vilains.

Que ne fallait-il pas entendre ?

s’exclama la voix d’une insoumise.

Je préfèrerais me pendre

que d’écouter de telles sottises !

Pernille vit débarquer une drôle de fée,

un peu cabossée, un peu toute fripée,

trimballant son expérience de la vie

dans des sacs pleins de gris-gris.

Globe-trotteuse à la voix rocailleuse,

un peu messagère, un peu commère

et, à ses heures, entremetteuse,

elle savait marier les âmes solitaires,

celles qui avaient besoin d’un petit coup de main

pour retrouver le fil de leur destin.

15 May 2017  Leave a comment

Pernille ne croyait en rien à cette histoire à dormir debout.

Pourtant cette voix douce ravivait son âme,

la faisait vibrer, comme si on rallumait une flamme !

Elle esquissa quelques pas de danses, et même une arabesque,

mais la peur soudaine d’être grotesque

lui fit perdre l’équilibre et elle finit tête dans les choux.

Alerté, le garçon accourut dans les couloirs,

dans sa précipitation, trébucha, et c’est ventre à terre

qu’il eut juste le temps d’apercevoir

les chevilles de cette étrangère. Et quelle paire !

***

C’était comme s’il avait découvert,

la terre promise !

Avec des chevilles similaires,

il aurait pu courir, et en un rien de temps,

rattraper celle qui lui redonnait espoir.

Mais ses jambes, pas tout à fait remises

de leur dernier accident,

n’étaient bonnes qu’à le décevoir.

***

Il était encore trop tôt pour quitter ces mûrs

ou même envisager une nouvelle aventure !

Pourtant il emporterait avec lui un bien joli souvenir

et l’espoir de voir son inconnue revenir.

21 April 2017  Leave a comment

Désenchantée, Pernille erra dans l’hôpital,

et c’est dans ses couloirs parfois fatals

qu’une voix attira son attention.

Celle-ci racontait l’histoire d’un garçon

qui rêvait d’avoir des chevilles de plomb

pour qu’elles le retiennent au sol,

et que plus jamais il ne s’envole !

Mais qui donc aurait voulu des chevilles de la sorte ?

se demanda Pernille, qui se mit à écouter à la porte.

C’est qu’avec ses jambes friables comme du verre,

le garçon n’était qu’un piètre compagnon de jeux.

Pourtant lui rêvait d’enfiler les bottes de sept lieux,

de gravir les montagnes, d’enjamber les rivières,

de courir à perdre haleine et de parcourir l’univers !

27 March 2017  Leave a comment

Quelle bande de bons à rien, ces médecins !

conclut Pernille, mais peut-être qu’un chirurgien,

d’un coup de bistouri électronique,

aurait pu lui changer son destin

et lui donner des chevilles plus romantiques ?

Mais partout ce fut le même diagnostique.

Eux non plus n’étaient pas magiciens :

Ils pouvaient améliorer de légers défauts

physiques ou esthétiques, mais enfin

pas changer tout un patrimoine génétique.

À les croire, il n’y avait pas de meilleure solution

que d’apprendre à vivre avec cette distinction.

 

 

7 March 2017  2 Comments

Fallait-il donc avoir recours à la médecine

pour rendre les maudites plus fines ?

Prendre des médicaments

pour atteindre le firmament ?

Pernille avait consulté de nombreux docteurs.

Dans les salles d’attente, elle avait passé des heures.

***

À la vue de ses chevilles, ceux-ci redoutaient le pire :

une fêlure, une entorse, ou même une fracture !

Mais après chaque radio, ils ne trouvaient rien à redire :

Vos chevilles ne sont pas cassées.

Ce sont même de véritables armures

en très bonne santé !

20 February 2017  Leave a comment

Mais Pernille n’avait pas dit son dernier mot

et comptait bien remédier à ses maux.

Ainsi, elle décida de maigrir:

affamer ses chevilles, les faire

fondre était devenu son affaire.

tresgrosplanchevilles

Et pour cela, il fallut courir,

et faire de la gymnastique,

et de l’exercice physique,

et de l’aérobic,

et manger diététique !

Pernille court

*

Mais fallait-il donc souffrir autant ?

se demandait Pernille, en râlant.

Non seulement, c’était épuisant,

mais le résultat plus que décevant !

*

pernillefinecrop2

Avec son corps devenu squelettique,

et ses chevilles qui, têtues comme des bourriques,

étaient restées fidèles à leurs vilains profils.

Pernille ne ressemblait plus qu’à un fil

de fer, planté sur deux vieilles briques.

24 January 2017  Leave a comment

Pernille s’était mis en tête de changer de silhouette.

Mais d’abord, elle devait mener son enquête

pour savoir d’où lui venait cette vilaine maquette.

*

Elle avait été voir du côté de ses grand-mères.

L’une avait de longues jambes de nageuses,

l’autre avait des mollets bien en chair

mais aux attaches non moins flatteuses.

pernille-cadres2

Quant à ses grands-pères ?

Tous deux semblaient avoir de belles paires

 qui avaient tout pour plaire.

***

Elle étudia alors les chevilles de sa mère :

elles étaient d’une grande finesse,

fidèles à celles de ses aïeux.

Fallait-il voir du côté de son père ?

Oh ! Elle n’en cru pas ses yeux !

Ici même se trouvait l’origine de sa détresse.

pernille-chevilles-pere

C’était donc à lui qu’elle devait cet apanage !

Serait-elle donc condamnée à rester clouée à terre,

lestée par un tel équipage

dont elle était l’inévitable héritière ?

3 January 2017  Leave a comment

D’ailleurs, elle était souvent victime de railleries

quand à l’école, on demandait aux enfants

de jouer avec elle, ils répondaient avec moquerie :

Mais personne ne lui arrivait à la cheville !

Et d’autres surenchérissaient : Attention aux chevilles

qui enflent ! et partaient en courant.

pernille-cupcake2-crop

etoileMais Pernille n’avait pas la grosse tête,

elle était même discrète.

Et si ses chevilles avaient été aussi fières

qu’on le clamait, c’est à bord de ses montgolfières

de fortune, qu’elle aurait déjà levé les voiles,

en direction de sa bonne étoile !

***

Mais comment donner des ailes

à ces chevilles rebelles ?

*

Aurait-il suffit qu’elle maquille

les coupables ou, que d’un coup d’aiguille,

elle les retouche comme de vieilles guenilles ?

Et si d’un trait de stylo bille,

elle en faisait de jolies brindilles ?

pernillerecoud3

Quand Pernille voyait tout tragique,

elle s’imaginait boire des potions magiques

concoctées par des sorcières,

ou lancer des sorts à ces deux cerbères

qui la tenaient prisonnière.

pernille-sorciere

pernille-pendue2

Oh quel calvaire !

pernille-penduesub

Et pourquoi pas se pendre par les chevilles ?

Les clouer à l’échafaud de la Bastille,

ou les raser à la faucille ?

chevilles-percees

20 December 2016  Leave a comment

Pernille avait beau ne pas être très coquette,

elle aurait aimé avoir de jolies gambettes !

Pour elle, pas question de porter de socquettes

à dentelles sous de jolies jupettes,

elle était condamnée aux grosses chaussettes.

pernille-chaussettes2

Oh ! Parfois, elle préférait rester couchée sous sa couette !

lit

Mais ce n’était pas en faisant la belle au bois dormant

qu’elle rencontrerait le prince charmant !

Ceux-ci préféraient les demoiselles

aux yeux de biches, aux jambes de gazelles.

*

Pernille, elle, attirait les garnements,

des garçons pas très galants.

amantsbigger

Leurs promesses étaient du vent,

et leurs cadeaux, des pacotilles.

Avec eux, il fallait que ça brille,

mais ça ne durait jamais longtemps !

perles2

Seul un véritable super-héros,

un garçon au courage de Zorro,

ou au cœur de Roméo,

aurait pu l’aimer malgré son défaut.

coupdefoudre2

3 December 2016  Leave a comment

« older posts